Merlin, un nom enchanteur ?

Le 22 octobre 1844 Louis GUENEAU (mon sosa 90) épouse Geneviève MERLIN. Un nom comme cela, ça ne s’invente pas ! J’arrive à remonter jusqu’à ses parents Thomas MERLIN et Victoire BERTRAND.. et puis plus rien. Impossible de trouver l’acte de mariage, cette branche est restée déserte pendant des années. Jusqu’à ce que j’arrive enfin récemment à détricoter l’histoire.

Un premier mariage

Le 25 novembre 1817 au Noyer, Thomas MERLIN alors domestique épouse Scolastique RAFESTIN, fille d’un laboureur de Ménetou Râtel. De leur union nait Jean-Baptiste MERLIN le 14 février 1818. C’est le jour de la Saint Valentin mais il n’y a pas 9 mois entre le mariage et la naissance de Jean-Baptiste il me semble !

Il n’y aura pas d’autre descendant de ce couple, Scolastique RAFFESTIN décède le 8 avril 1819.

Deuxième mariage

Le 9 novembre 1821, Thomas MERLIN épouse Victoire BERTRAND à Thou. Il y a donc bien eut mariage … mais au nom de Thomas MARTIN, voilà pourquoi j’ai mis tant de temps à faire le lien.

Le 1er janvier 1822 nait Victoire Pélagie MERLIN. Elle décèdera le 2 octobre 1823 à 21 mois. Jacques Patient MERLIN naît ensuite le 31 mai 1825 … et décède 3 mois plus tard le 27 août 1825.

Victoire BERTRAND tombe de nouveau enceinte, certainement début décembre 1825 … mais elle ne le sait pas encore que Thomas MERLIN décède le 18 décembre 1825. Geneviève naît le 2 août 1826 dans un autre village, Sury-en-Vaux.

Victoire Bertrand ne se remariera pas.

Cette même année 1825, Thomas MERLIN est le témoin de la naissance, puis du décès de Marie VATAIRE. Cette fille est née de père inconnu, de Jeanne VATAIRE domestique au Noyer (peut-être au Château de Boucard ?).

Ces histoires comme celles-ci qui nous montrent que la vie était dure, tout le monde en a dans son arbre. Pour répondre à ma question, pour le cas de Thomas son nom ne me semble pas si enchanteur que cela.

4 réflexions au sujet de « Merlin, un nom enchanteur ? »

  1. Très jolie réalisation, sur laquelle je me casserais la tête si j’essayais.
    Et très joli casse-tête résolu.
    Merlin ne les as pas toujours enchantés, mais j’aime beaucoup le clin d’œil, Merl’un, Merl1.
    Le premier bonbon généalogique de ton calendrier est en tout cas très bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *