K comme … kézako ? les métiers de Martin MERLIN

K comme … kézako ? les métiers de Martin MERLIN

L’article d’hier m’a permis de formuler de nouvelles hypothèses sur le métier de mes ancêtres PLAIN grâce à Elise. Je poursuis aujourd’hui mes interrogations sur les métiers d’un de mes ancêtre : que pouvais donc bien faire Martin MERLIN ?

J’ai déjà écrit un article sur ma branche MERLIN, portant sur la vie de Thomas MERLIN. Je m’intéresse aujourd’hui à son père, Martin MERLIN qui me donne bien du fil à retordre.

S’il a vécut à Boucard dans le Cher, il serait originaire d’Henrichemont, ville située à plusieurs dizaine kilomètres de là. Au moment de son décès, il est dit journalier, jusque là rien de très banal.

Sauf qu’il exerce alternativement deux autres professions : pan(n)etier et marchand verrier.

J’ai effectué quelques recherches qui donnent de nombreux sens possibles à panetier : l’équivalent de vannier, ouvrier fabriquant des tuiles, sans parler de celui qui distribue le pain ou transporte les harengs dans le Nord. Je n’ai pas rencontré beaucoup de marchands verrier, mais comme Martin habitait à proximité d’une verrerie il devait transporter et vendre le verre qui y était fabriqué. Sauf qu’il n’y a visiblement pas de lien avec le métier précédent…

Professions

Professions exercées par Martin MERLIN

Je lance donc un appel à toute personne qui pourrait m’aiguiller !

bandeau challengeaz copie

2 réactions au sujet de « K comme … kézako ? les métiers de Martin MERLIN »

  1. A l’est d’Henrichemont se trouve un lieu aujourd’hui connu sous le nom de « Fort Philippe », mais dont le nom d’origine était « Four(s) Philippe ». L’histoire dit que s’y trouvaient des fours de verriers. A vérifier, donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.