C.. C’est au tour de Jeanne DUSSAULT d’épouser Jean

C.. C’est au tour de Jeanne DUSSAULT d’épouser Jean

Nous nous retrouvons le 23 avril 1825 chez Maître COURSIER, notaire à Herry, soit une année après le décès de Catherine BALLAND. Jean, maintenant âgé de 30 ans, passe un contrat de mariage avec Jeanne DUSSAULT, de trois ans sa cadette.

Si je n’ai pas eu le temps de chercher ce contrat, il est néanmoins mentionné dans l’inventaire après décès de Jeanne ainsi que dans la liquidation de leur communauté. Je sais donc que le régime qu’ils ont choisi est celui de la communauté de biens réduite aux acquêts. Jeanne apporte en dot un lit et son traversin en plumes (56 francs), une commode en bois fruitier (36 francs) et de la somme de 300 francs.

Trois jours plus tard, le 26 avril à sept heures du matin, leur union est célébrée.

Un commerce tenu par un cousin ? Un descendant ?

Cette fois-ci les parents de Jean n’ont pas fait le déplacement, mais ils ont donné leur consentement  par procuration  rédigée chez un notaire de Moulins-Engilbert le 25 avril, soit la veille du mariage.

De cette ouvelle union, Jean aura deux filles :

  • 1826 : Marie Jeanne
  • 1829 : Jeanne « Louise »

Jeanne DUSSAULT n’aura pas d’autres enfants. Elle décède le 24 septembre 1836 à Herry à l’âge de 42 ans.

Le premier recensement disponible pour la commune de Herry date justement de 1836. Le foyer est alors composé de : Jeanne toujours en vie, Jean, manoeuvre, ses fils issus de son premier mariage Cyprien (16 ans), Jacques (14 ans), Jean (12 ans) et enfin Marie (10 ans) et Louise (6 ans).

En 1836, Françoise et Jeanne les deux filles aînées de Jean se sont déjà mariées et ont quitté le nid familial.

La famille BEAUNEZ – DUSSAULT lors du recensement de 1836

Cet article a commencé avec Maître COURSIER, c’est lui qui va le clore. Le 22 mai 1837 il se rend au hameau d’Enchesne d’Herry pour effectuer l’inventaire après le décès de Jeanne. Il est assisté  de Daniel DUSSAULT, frère de cette dernière. Daniel n’est pas là par hasard : au terme d’un conseil se famille qui s’est tenu le 1er mars précédent, il fut désigné subrogé tuteur de ses deux nièces, leur père restant tuteur légal.

Entre parenthèse, Daniel DUSSAULT est noté meunier au hameau de Chalivoy. J’ai vu des cartes postales d’un château dans ce hameau, mais pas de trace d’un moulin ! Nous retrouverons Daniel dans la toute fin du challenge, pour une autre circonstance.

Si j’ai bien l’inventaire en ma possession, je n’ai pas encore eu le temps de le transcrire entièrement… Quelques morceaux choisis pour imaginer la vie de Jeanne juste avant son décès : on retrouve lors de l’inventaire 2,5 mètres de coton, 3 mètres de coton blanc, un moulin à passer la farine, 25 mètres de toile de ménage, 2 vaches dont une avec son veau, 4 ânes, 6 poules, 5 ruches…

Nous avons rencontré aujourd’hui Marie et Louise… mais toujours pas de trace de Rosalie ? Rendez-vous demain.

Actes de naissance - Herry - AD18 : 1823-1842 3E 2276.
Acte de mariage - Herry - AD18 : 1823-18422 3E 2277.
Acte de décès - Herry - AD18 : 1823-1842 3E 2278.
Recensement - Herry - AD18 : 1836 27J 0008.
Minutes de Jean-Baptiste COURSIER - Etude d'Herry - AD18 : inventaire après décès, 1837 E/23721 ; liquidation de la communauté BEAUNEZ-DUSSAULT, 1849 E/23733

6 thoughts on “C.. C’est au tour de Jeanne DUSSAULT d’épouser Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.