Y comme Y’a pas 9 mois

Y comme Y’a pas 9 mois

Il y a parfois des dates qui interpellent dans un arbre. Et pas besoin d’être très doué en maths, pour se rendre compte que chez certains des mes ancêtres, il n’y a pas les fameux 9 mois « réglementaires » entre le mariage et la naissance du premier enfant …

Et cela commence dès ma grand-mère, mariée en novembre 1958 … le premier enfant arrivant en juin 1959.

C’est le cas également pour mon arrière arrière grand-mère Marie LEGER né le 18 novembre 1903 et dont les parents se sont mariés le 9 mai 1903.

Et vous, vous en avez rencontré dans votre arbre ?

5 réactions au sujet de « Y comme Y’a pas 9 mois »

  1. Il y en a quelques uns dans mon arbre, mais je me souviens surtout de la remarque d’un ami qui a la chance d’avoir les journaux intimes des femmes de son ascendance :

    « Je descends d’une longue lignée de grands prématurés »

    Tout est dit !

    1. C’était le sujet de mon X ! j’ai appris samedi lors des Assises Nationales du Folklore à Chatellerault, que les mariages dits à l’essai étaient très fréquents dans de nombreuses régions en particulier en Alsace, et dans les Pyrénées mais aussi dans le Marais Poitevin. On s’assurait ainsi avant de signer de la fertilité de la belle que l’on épousait avec un ventre rebondi avec l’assentiment de tous… et le curé fermait les yeux ! Vu l’absence de tests de grossesse… on se mariait finalement près du terme !
      Merci pour cet article !

  2. Gloria me scotche avec ses découvertes 🙂
    J’en avais pas entendu parler mais ça peut expliquer beaucoup ce non-respect qui arrive de temps en temps chez mes ancêtres, mais je n’ai pas fait de statistiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.