P… Paulin

P… Paulin

Encore une triste histoire aujourd’hui. Elle concerne Paulin, le jeune frère d’Alice.

Il n’aura eu qu’une coutre vie, ça je le savais déjà car j’ai trouvé son acte de décès alors qu’il n’avait que 4 ans. Puis j’ai trouvé la raison dans les journaux de l’époque…

Le 9 novembre 1893, Jean-Baptiste LINARD et sa femme s’absentent de leur maison à Récy, et laissent le petit Paulin seul. Il cherche de quoi jouer, et prend alors une bouteille d’essence, apparemment placée sur la cheminée. L’essence se répand, et bientôt ses vêtements s’enflamment.

Il sort dans la cour en criant, alertant des voisins. Ceux-ci parviennent à éteindre le début d’incendie, mais lorsqu’ils arrivent à débarrasser Paulin de ses vêtements, il est déjà « atrocement brûlé ». Il succombe plusieurs heures plus tard « dans d’horribles souffrances ».

Un journaliste de conclure après cette triste description : les dégâts matériels s’élèvent à 80 francs.

Acte de naissance - Vinon - AD18 : 1883-1892, 3E 5321
Acte de décès - Vinon - AD18 : 1893-1902, 3E 5771
La Démocratie du Cher, 17 décembre 1893
L'indépendant du Cher, 19 décembre 1893

One thought on “P… Paulin

  1. Il y a le même cas dans ma famille, vers 1920 au Noyer, au détail près que c’est la lampe à pétrole que le gamin de deux ou trois ans s’était renversé sur lui. Ce genre d’accident devait être courant à ces époques où on s’éclairait avec ces lampes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.