Le décès de Jean Louis BLONDEAU en cent mots

Le décès de Jean Louis BLONDEAU en cent mots

Le 27 juin 1864 à une heure du matin est décédé Jean Louis BLONDEAU. A l’inverse de son père, un homonyme condamné à mort par contumace, Jean Louis terminera ses jours à 67 ans dans la commune de Verdigny, où il a toujours vécu. Il aura exercé deux professions, laboureur et sabotier, avant d’être noté propriétaire dans les actes.

Sa femme Jeanne Thérèse NEVEU est partie avant lui, deux ans auparavant.

Les témoins cités sur son acte de décès sont ses fils Louis et Pierre, tous deux vignerons. Jean Louis et sa femme auront sept enfants, dont trois sont mes aïeux.

Actes de décès de Verdigny – Archives du Cher – 3E 4273

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.