Il y a 200 ans … le décès de Marguerite NEHOU

Il y a 200 ans … le décès de Marguerite NEHOU

Avec deux mois de retard, je publie aujourd’hui un article sur le deux centième anniversaire du décès de Marguerite NEHOU, mon aïeule à la huitième génération (sosa 223).

Marguerite naît le 23 novembre 1781 à Subligny, de Marguerite LEBEAU, fileuse, et Pierre NEHOU, laboureur. Elle est baptisée dès le lendemain, son parrain est Sulpice CHAMPAULT et sa marraine Geneviève TURPIN, deux domestiques.

Si je n’ai oublié personne, Marguerite est la petite dernière d’une fratrie de neuf enfants dont on peut dire que c’est une rescapée ! Au moins six de ses frères et sœurs sont morts en bas âge.

Elle épouse Marc LEBEAU le 28 pluviose an III. La cérémonie a lieu à Subligny, l’époux a 19 ans et Marguerite 13 ans seulement … Je n’ai pas trouvé d’enfants de ce couple dans les relevés en ligne ; son premier mari décède en l’an XIII.

Bourg de Subligny – Au fond, l’église.

Marguerite épouse en secondes noces Pierre GODON le 13 juin 1809 à Subligny. Elle est âgée de 27 ans et son époux de 32 ans. Deux cousins laboureurs, Jean et Paul LEBEAU sont ses témoins.

Les époux vivent à Villedon, commune de Subligny, où ils auront au moins 7 enfants.

  • Pierre (1810-1813), né 9 mois après leur mariage, qui ne vivra que 3 ans
  • Anne (1811-1811) née une année plus tard, qui vivra 10 jours
  • François (1812-1812) qui vivra un mois et demi
  • Barnabé (1814-1864) qui épousera Marie Magdelaine LEBEAU
  • Agathe Marie (1815-1882) mon aïeule fille-mère malgré sa déficience mentale et qui sera journalière et fileuse
  • Adèle Célestine (1817-1887) qui épousera Jean LEBEAU (le même jour que le mariage de son frère Barnabé), et chez qui vivra Agathe Marie
  • Jean (1820-1899) qui sera à son tour propriétaire

Marguerite décède le 26 mars 1820 au domaine de Villedon à Subligny à l’âge de 38 ans, six jours après avoir donné à la vie à son fils Jean. Sont présents pour déclarer son décès Pierre GODON et Paul LEBEAU, le cousin présent lors de son mariage. Durant sa courte vie, elle aura été successivement ménagère et propriétaire. Son époux, sera passé du statut de laboureur à celui de propriétaire puis de rentier.

Acte de décès de Marguerite NEHOU – Décès de Subligny 1802-1842 – 3E 2424 – Archives du Cher

Il me reste des recherches à faire sur cette branche où l’on retrouve de nombreux mariages entre cousins…

3 réactions au sujet de « Il y a 200 ans … le décès de Marguerite NEHOU »

  1. Une époque où la mort d’un enfant en bas-âge faisait partie du quotidien, si on peut dire; et ce quelle que soit la condition sociale. C’est la première fois que je rencontre ce patronyme « Nehou ». Connaissez-vous son origine?

      1. Élodie, il me semble que nous ayons le même arrière arrière grand père, Louis François Joseph Linard, dont mon grand père possède quelques photos. C’est assez amusant de se dire cela d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.