W… Western

W… Western

En 1872, Marie DURANT vit au Grand Faubourg, à la Chapelle d’Angillon. Elle est alors âgée de 62 ans. Bien que son époux soit mort depuis 25 ans, elle n’est pas seule. Avec elle vivent son fils François JACQUET, cantonnier âgé de 33 ans, sa femme Catherine DIARD, et leur fils François JACQUET âgé de 3 ans.

Marie DURANT fut la troisième épouse de Jean JACQUET ! Lors de leur union elle était âgée de 23 ans, et son époux de 37 ans. Pour le moment je n’ai pas trouvé de lien avec la branche JACQUET présentée hier.

Où se trouvent les descendants de Jean JACQUET au même moment ?

  • André, fils de sa première union avec Véronique AFFOUARD vit à Ivoy-le-Pré (au hameau de Cornu si je lis bien) avec sa femme Véronique MERCIER. Il est journalier et trois enfants vivent avec eux ; ils sont âgés de 25 à 13 ans (il faut dire que Jean n’a que neuf ans d’écart avec Marie DURANT, sa belle-mère).
  • Angélique, également née de cette première union, vit à la Chapelle d’Angillon, dans le bourg. Elle est journalière et vit avec sa fille Marie MERLIN âgée de 19 ans. Dans la même maison vivent deux autres foyer, le premier composé d’un ancien gendarme, sa femme et deux filles. Et le second composé d’une journalière et son fils Aristide MERLIN. Il me faudra vérifier s’il y a un lien avec l’ancien époux d’Angélique.
  • De son union avec Marie DURANT, Jean JACQUET eut tout d’abord Charles Joseph, dont nous avons parlé en lettre O. Il y eut également François, dont nous avons parlé juste au-dessus.
  • Leur dernier fils Victor vit au Grand Faubourg comme sa mère.  Il est journalier et vit avec sa femme et trois enfants âgés de 5 ans à … 8 jours !

Pourquoi le titre western ? Car ces ancêtres sont ceux qui vivaient le plus à l’ouest…

2 réactions au sujet de « W… Western »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.