Zoom sur mes découvertes dans les recensements de 1872

Cette fois-ci, tous mes ancêtres y sont passés !

Si je ne devais retenir qu’une chose, c’est la somme de découvertes que l’on peut faire en fouillant dans les recensements !

Pour être tout à fait honnête, je n’aurais sans doute pas pu retrouver tous ces ancêtres sans l’indexation des recensements de 1872 par Filae (mais du coup c’est payant). Notamment pour des ancêtres qui se trouvaient dans des communes voisines. Pas impossible, mais très chronophage !

Les découvertes

Que ce soit dans les observations notées par les agents recenseurs, ou en m’interrogeant sur les éléments trouvés, ce dépouillement dans les recensements m’aura permis de découvrir, entre autre :

  • Mon aïeule Agathe Marie GODON, que je savais fille-mère, était « Idiote » ;
  • Madeleine BOURGEOIS, en plus de vivre seule était indigente ;
  • Jean DUMAY et Marie VALET se sont rencontrés alors qu’ils travaillaient chez le même patron (bergère et domestique) ;
  • Mon ancêtre charbonnier Auguste Alexandre CHAMPION avait vécu dans une commune dont je n’avais pas idée (j’ai ainsi pu compléter sa ligne de vie) ;
  • Me rappeler que Louis Désiré BLONDEAU avait été orphelin très jeune ;
  • Louis LINARD était domestique à 13 ans chez un voisin.

Les lieux

Les lieux de vie de mes ancêtres en 1872 tiennent dans un rectangle d’environ 20 km de large sur 30 km de long.

Les professions

 

Cette année j’ai pris beaucoup de plaisir à rédiger ce challenge. Vu le format choisi les articles étaient plus courts que les années précédentes, et les recherches m’ont vraiment permis d’approfondir la vie de mes ancêtres en faisant une photo sur l’année 1872.

A bientôt !

5 réflexions au sujet de « Zoom sur mes découvertes dans les recensements de 1872 »

  1. Une synthèse clairement et agréablement présentée, tout comme l’intégralité du fil, avec ses illustrations et anecdotes!

    Cela me donne envie de faire la même chose, sans mérite dans mon cas puisque le travail de recherche est déjà fait. Je n’aurai qu’à les placer sur la carte, plus grande que la vôtre puisqu’il me faudra y ajouter l’Allier et probablement la Nièvre.

    Et vous, dans quoi allez-vous vous lancer à présent?

    1. Merci pour ces messages ! Même si je savais à peu près où se situaient mes ancêtres en 1872, regarder les recensements permet vraiment de faire de nouvelles découvertes.

      Pour la suite, je vais faire les mêmes recherches pour les ancêtres de mon mari. Et une fois que 1872 sera terminée, il me restera à chercher toutes les autres années.

      1. Avec votre mari, on sera plus proche de mon secteur géographique d’études; peut-être des recoupements avec des personnages que je connais, en vrai pour deux d’entre eux (…) ou éventuellement par les actes pour les plus anciens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.