Défi Généalogie 30

Le challenge AZ a été repoussé au mois de novembre. Il est remplacé par un défi moins chronophage #Genealogie30, plutôt suivi sur les réseaux sociaux. Chaque jour un mot ou un thème, et une courte réponse. Cet article sera donc mis à jour quotidiennement avec les nouvelles réponses !

1. Votre généalogie. La quasi totalité de mes ancêtres vivait dans un rectangle de 80 km x 100 km.

2. Signatures. A la fin du XIXème siècle, peu de pères savent signer à la naissance de leur enfant. Je n’ai récolté que 4 signatures pour la naissance de mes ancêtres de la 5ème génération (tous les pères ne déclaraient pas leurs enfants).

3. Saison. La meilleure saison pour la généalogie ? Sans doutes l’hiver, avec ses soirées et week-ends plus calmes et propices aux recherches. Sans oublier que le grand monsieur rouge apporte souvent des cadeaux généalogiques !

4. Votre espace de travail.

5. Tout petit. Le plus petit patronyme de mon arbre, mais qui est assez fréquent : ROY.

6. Une lettre. La lettre, c’est celle qu’il faut que j’écrive au SHD à Caen pour découvrir où mon arrière-grand-père a été fait prisonnier durant la 2GM. Merci de m’avoir soufflé la procédure ! (pour la peine tu as ton playmo attitré).

7. Cigale ou fourmi ? Cigale.

8. Dessine-moi un arbre.

9. La ménagerie. Les patronymes de mon arbre en lien avec les animaux.

10. Archives favorites.


11. Arc-en-ciel. Ma généalogie en vert : le vert des prés, des feuilles de vigne et des forêts.

12. Tic-tac. Faire de la généalogie, c’est un peu voyager dans le temps…

13. Au commencement, Bernard le père d’amis dont le hasard fait qu’ils sont cousins éloignés. Il me dit : tient je vais te montrer quelque chose : c’était notre branche commune. Depuis, je l’ai bien étoffée !

14. La paléographie – C’est ce qu’il faudra à mes descendants pour me comprendre car j’ai une écriture digne d’un médecin 👩‍⚕️

15. Des ruches. Concours de ruche (fioriture dans la signature) lors d’un mariage à Henrichemont en 1770.

16. Très grand-  Le plus grand … patronyme fait 11 caractères. On retrouve ex aequo : ARCHAMBAULT, BEAUGIBAULT, CHARPENTIER, CHATEIGNIER + sa variante CHASTIGNIER et DARBONVILLE.

17. L’album

18. Cousinage(s)

19. Votre outil favori

20. Insolite

21. Un document

22. Un nom, un métier

23. Auto-portrait

24. Temps libre

25. Y’a d’la joie

26. Vos gribouillis

27. Un objet

28. Une envie folle

29. Vendredi lecture

30. Pourquoi la généalogie ?

2 réflexions au sujet de « Défi Généalogie 30 »

  1. Je suis surpris de lire que tous les pères ne déclaraient pas leurs enfants fin XIXème siècle! Cette démarche n’était-elle pas obligatoire depuis la Révolution et la création de l’Etat-Civil? De plus, cela voudrait dire que certains individus n’avaient pas d’existence légale à moins, bien sûr, que la déclaration soit faite par un autre membre de la famille…

    1. En effet le déclarant n’était pas forcément le père. Cela pouvait être un membre de la famille (souvent le grand-père), un voisin… J’ai également rencontré sur Sury-en-Vaux de nombreuses naissances déclarées par la sage-femme présente lors de l’accouchement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.