C’était le 3 février 1818, le décès de Madeleine LINARD

Il y a tout juste 200 ans, à 7h du matin, décédait Madeleine LINARD âgée de 55 ans. Cette dernière est mon aïeule à la 9ème génération. J’en parlais il y a une semaine tout juste, car elle était présente au mariage de sa fille Félicité.

Ce sont Jean LINARD, cultivateur âgé de 24 ans et Henri GIRARD manœuvre âgé de 40 ans qui déclareront le décès le lendemain. Ils habitent, comme feue Madeleine, aux Petites Vallées à Feux. Ce qui m’amène à me poser deux questions.

  • Qui est Jean LINARD ?

Je pensais intuitivement que Jean LINARD était le  fils de Madeleine LINARD, celle-ci ayant épousé un homonyme Jean LINARD, manoeuvre, en 1784. Mais je ne le retrouve pas dans les enfants du couple, tout du moins dans les relevés en ligne. Une autre piste serait qu’il fut son neveu. Mais là encore, je ne trouve pas dans les relevés en ligne de Jean LINARD qui soit le fils de son frère François, ou de son double beau-frère Pierre : chose amusante, ce Pierre LINARD, frère de son mari a épousé sa sœur Marie LINARD ; d’où le double beau-frère.

  • Où se trouvent les Petites Vallées ?

Comme à chaque fois que je trouve la localisation de l’un de mes ancêtres, je recherche le lieu sur une carte. Sauf que les Petites Vallées n’apparaissent pas sur les cartes actuelles.

Dans les actes de naissance de ses enfants, le lieu est parfois indiqué comme les Petites Vallées de Gallantin. Et sur l’acte de décès de son mari, le lieu est indiqué les Vallées. Et cette fois-ci je retrouve bien un hameau « les Vallées » à proximité d’un « pont Galantin ». C’est sans doute là qu’ils vivaient !

Les Vallées, complètement à l’est de la carte. Source : geoportail.

 

Vue depuis le pont Galantin au-dessus de la Vauvise – les Vallées sont à gauche. Source : Google Maps.

2 réflexions au sujet de « C’était le 3 février 1818, le décès de Madeleine LINARD »

  1. Etrange ce Jean LINARD… Il y a un Jean LINARD décédé le 6 juin 1822 à Feux à l’âge de 22 ans… L’âge ne correspond pas exactement mais ça peut être une piste. Sinon, est-ce que cela ne pourrait pas être une erreur d’écriture du rédacteur de l’acte ? J’ai vu que Jean le mari de Madeleine était décédé en 1836 donc il aurait pu être le témoin… Bonne chance dans tes recherches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.