H … Hors-la-loi

H … Hors-la-loi

Lire le début de l’histoire ici.

Je continue ma discussion avec André NEVEU et Louis REVERDY son beau-fils, mes notaires et procureurs du bailliage de Sancerre.

André : mais tu sais que tu as un autre illustre ancêtre qui se nommait REVERDY !

Louis acquiesce.

– Louis : oui, François REVERDY né vers 1615 qui était garde au Comté de Sancerre. Et son fils François avait la même fonction. Figures-toi que François, le fils, avait le surnom de La Garde. Et il fut le garde de Monseigneur de prince Son Altesse Henri Jules de Bourbon, Prince de Condé, Comte de Sancerre !

Ils échangent des regards ravis.

André : En voilà un qui pourrait bien devenir ton ancêtre préféré !

Mes yeux commencent à briller.

Moi : Oh non, l’un de mes ancêtres préférés c’est Jean-Louis BLONDEAU.

André : Ah tiens ? Mais qui est-ce ?

Louis : Il était peut-être noble ? Ou bien un descendant d’un roi de France ?

Moi : oh non, rien de tout cela.

André, se gratte la tête : Pour faire mieux que François REVERDY…. il était peut-être un artisan renommé ? Que faisait-il ?

Moi : de la contrefaçon de monnaie !

JL

Mes ancêtre écarquillent les yeux et me regardent fixement. Je poursuis :

Moi : il faut absolument que je me rende aux archives pour lire tout ce qui concerne son procès. J’ai entendu dire qu’il se serait échappé du tribunal et s’est sauvé … avec de faux papiers ! Il n’est certainement pas là ce soir, j’imagine que comme toujours il est introuvable….

Ma révélation n’a visiblement pas l’effet escompté.

André se fâche : Ahhh ces jeunes, quel bel exemple en effet ! Tu préfères un hors-la-loi à d’honnêtes ancêtres !

Moi :  ah non, dans mes ancêtres préférés et que j’admire il y a aussi ceux qui ont combattu pendant la Grande Guerre…

La suite demain

Une réaction au sujet de « H … Hors-la-loi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.