M… Ma branche nivernaise

M… Ma branche nivernaise

Lire le début ici.

Plus aucun bruit dans la pièce, tous attendent de savoir quel est ce fameux premier ancêtre que j’ai découvert hors du Cher.

Moi : Mon premier ancêtre qui n’était pas berrichon est une ancêtre : il s’agit de Solange GALLARD.

Je vois une femme s’approcher, je vais enfin la rencontrer !

DSC_1143

Moi : Que je suis heureuse de vous rencontrer ! Vous avez un statut tout à fait particulier pour moi.

Solange, surprise : Ah bon ?

Moi : Oui, vous êtes le premier ancêtre dont j’ai découvert une origine en-dehors du Berry. Vous auriez vu mon sourire ce jour-là !

Solange : Certainement. Mais ce n’est pas si loin, finalement,  l’autre côté de la Loire.

Moi : Oui, mais peu importe la profession que pouvaient avoir vos parents, pour moi c’était déjà l’excitation !

Solange : Comment ? vous ne connaissez pas leur profession ? Cela devait pourtant figurer dans les actes.

Moi : Non sur votre acte de mariage, il y a des gribouillis difficiles à lire.

Solange: Et bien, cherchez celui de mon frère.

Moi : Bien, je vais me rendre sur les archives de la Nièvre

Solange, en hochant la tête : Non, il s’est également marié dans le Berry, pas très loin de Sury-en-Vaux, à Léré.

Moi, intriguée : Ah ?

Je cherche donc ledit mariage. Solange a épousé un vigneron de Sury-en-Vaux, Jean DELAPORTE, en 1775. Son frère Claude s’est marié sept années plus tard à Léré, je vais enfin connaître la profession de Blaise GALLARD, père de Solange.

Moi, en lisant l’acte tout haut : alors … Claude Galard, âgé de vingt sept ans, domestique, fils de Blaise Galard vigneron en la paroisse de Saint Pierre…

Je m’arrête. Mes ancêtres scrutent ma réaction, je réprime de peu un « Encore un vigneron ??? ».

La suite demain

Une réaction au sujet de « M… Ma branche nivernaise »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.