Fiches matricule de mes ancêtres : trouvées !

Fiches matricule de mes ancêtres : trouvées !

La bonne nouvelle est tombée ce lundi : les registres matricules de la Nièvre sont en ligne. Nos ancêtres du Cher étaient affectés au bureau de recrutement de Cosne sur Loire dans le département voisin de la Nièvre… Ce qui ne m’a pas facilité la tache ! J’ai trouvé une première partie des fiches de mes aïeux l’été dernier lors de la mise en ligne des fiches du Cher. Et à ce jour, j’ai entre mes mains (virtuellement tout du moins) toutes les fiches de mes ancêtres et ceux de mon mari ! Je ne me suis intéressée pour le moment qu’à nos ancêtres en ligne directe.

Le passé militaire de ces hommes fera sans nul doute l’objet d’articles plus détaillés sur ce blog. Voici les premiers éléments.

DEZAT Louis Désiré Auguste – sosa 16. Affecté à différents Régiments d’Infanterie Territoriale ainsi que dans la 23ème Section d’Infirmiers Militaires. Il fut détaché comme agriculteur de catégorie A en septembre 1917.

LÉGER Émile Justin – sosa 18. Affecté également à un Régiment d’Infanterie Territoriale, puis d’Infanterie Coloniale. Il est gravement blessé à la jambe le 4 décembre 1917 puis sera envoyé dans divers hôpitaux militaires.

BLONDEAU Léonard Alexandre – sosa 10. Affecté à différents Régiments d’Artillerie de Campagne où il est canonnier.

REVERDY Alphonse Ferdinand Étienne – sosa 22 . Il fut exempté de service militaire.

CHAMPAULT Henri Isidore Eugène – sosa 26.  Affecté à différents Régiments d’Artillerie Lourde.

CHAMPION Pierre Francisque – sosa 28. En plus de la fiche matricule, j’ai une copie de son livret militaire. Affecté à divers Régiments d’Infanterie Territoriale. A l’issue de la guerre, il passa quelques semaines dans le 5ème Régiment de Génie où il fut détaché sur les voies ferrées à Bondy.

LINARD Louis François Joseph – sosa 30. Affecté au 4ème Régiment d’Infanterie, comme beaucoup d’hommes du Cher. Il est évacué une première fois pour blessure de guerre. Il repart aux armes et sera évacué pour maladie. Il rejoindra son corps et devient caporal en avril 1918.

Matricules

Voici maintenant l’état des lieux du côté de mon mari :

GIRAUD Ernest René – sosa 8.  Il fut exempté pour cause de bronchite chronique.

BLIN Joseph Alexandre – sosa 10. Affecté à dix-neuf ans alors que la guerre est déjà en cours. Il servira dans des bataillons de Chasseur à pied et de Chasseurs alpins.

AUGERAT Émile Auguste. sosa 12. Il est ajournée pour cause de faiblesse en 1915 et 1916. Il rejoint le 95ème Régiment d’Infanterie en 1917.

BONTEMPS Léon François – sosa 14. J’ai besoin de bien relire la fiche, mais il était visiblement atteint de grave problèmes de myopie … ce qui ne l’empêche pas d’être affecté à un régiment d’artillerie. Il passe ensuite dans un régiment de chasseur à cheval, dans un régiment de hussards puis dans un régiment de Dragons en 1919.

De quoi m’occuper durant mes longues soirées d’hiver. Et vous, avez-vous trouvé trace du passé militaire de vos ancêtres ?

9 réactions au sujet de « Fiches matricule de mes ancêtres : trouvées ! »

  1. Cette mise en ligne est une bonne nouvelle; ça avance enfin un peu chez nos voisins nivernais. Pour ce qui est du Cadastre Napoléonien, il faudra encore attendre quelques années. Au Printemps dernier, lors de ma dernière visite au Centre des Impôts de Nevers, ils se préparaient juste à les numériser…

  2. Avec mon mari, nous avons fait notre généalogie. Nous avons un ancêtre commun, nous pourrins échanger nos données ascendantes sur celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.