Faire vivre les blog

Faire vivre les blog

En ce mois de septembre, on parle organisation et création de blog dans la sphère généalogiste. J’ai traité précédemment ces deux thèmes ici pour l’organisation et pour les motivations m’ayant poussé à créer ce blog.

Aujourd’hui je vais donc m’attarder sur cette préoccupation pour tout blogueur : comment faire vivre son site ? Car si un blog peut être créé en à peine une minute, le plus dur reste à venir : trouver des idées d’articles pour publier à un rythme régulier.

1. Des idées tu trouveras

Il n’y a pas un seul moyen pour trouver de l’inspiration. Parfois les idées se bousculent et d’autres fois c’est la panne sèche. L’inspiration peut venir de différentes manières :

  • Lire, lire et lire ! En lisant un blog, un article, une publication, une idée ou un tout petit embryon d’idée peut germer. Il faut savoir se saisir de toute information ! Par exemple en lisant l’article d’Elise sur les « invisibles » j’ai voulu me lancer dans l’écriture de la vie de Louis BLONDEAU. Ou bien plus récemment lors de la sortie d’un livre sur le village de Sury-es-Bois, me lancer dans des recherches sur ce village et me pencher sur la vie de Pélagie BONTEMPS.
  • Ne pas laisser ses recherches de côté …  Il y a un juste milieu à trouver entre écriture et recherches, étape indispensable pour alimenter son site.
  • Profiter des challenges qui sont proposés : challenge A à Z, généathème… Ou encore un challenge fou qui consiste à écrire la vie d’un ancêtre par semaine durant un an.

2. Les autres blogs tu suivras

J’ai choisi dans mon titre de faire vivre « les » blog, et pas seulement « mon » blog. J’apprécie de nombreux blogueurs, alors je tente de les remercier à ma façon via des commentaires, partages de lien… Et pour être sûre de ne rien louper, plusieurs solution :

  • Certains généalogistes font une revue des articles de blogs récents sur différents supports ;
  • J’utilise, Netvibes, un agrégateur de flux, qui me permet d’avoir en un seul endroit les derniers articles parus sur une sélection de blog.

Avec ça, fini le coup de la panne ! Harry Källström et John Davenport, sur Lancia Fulvia 1.6 Coupé.

3. Du temps tu trouveras…

C’est certainement ce qui me fait le plus défaut en ce moment… Car si vous avez bien lu, il faut dans le désordre : lire les blogs, articles, publications facebook, agrégateurs de flux, journaux, aller dans des exposition, reprendre ses recherches, noter ses idées avant de les oublier, trouver des images, participer aux challenges, chercher des mots inconnus dans le dictionnaire, répondre à ses commentaires, prendre sa plume, reprendre sa plume, chercher des mots-clé, faire un peu la promotion de ses articles…

Et pour ce dernier point, je n’ai pas trouvé de solution miracle…

8 réflexions sur « Faire vivre les blog »

  1. Bien d’accord avec toi, Elodie, le temps est un élément vital …. Difficile de tout faire …. lire, faire des recherches, écrire, aller aux archives ….
    L’équilibre entre les recherches, les découvertes, le temps qu’on y passe, et le temps nécessaire pour faire vivre le blog, l’écriture, le partage, c’est difficile à trouver ….

  2. Il faudrait suivre un rythme de publication sur son blog.
    Je dis bien: « il faudrait ».
    En fait, je publie quand j’ai un peu de temps et l’envie d’écrire.
    Quelquefois il faut se pousser ainsi.
    Les idées ne manquent pas et s’accumulent et c’est tant mieux.
    Et de temps en temps, dans le métro ou dans l’attente, je vais sur Feedly où je recense tous les blogs que j’ai envie de suivre, et ainsi partager mes lectures.
    Des petites touches de généalogie par ci par là
    Les archives, une à 2 fois par an, car on y fait toujours des découvertes.
    Un commentaire un peu décousu, comme l’est ma passion généalogique du moment 🙂
    Merci pour cet article et bon we à toi

  3. Comme je l’ai déjà maintes fois dit, je considère qu’un blog est un espace qui permet à son auteur de s’exprimer librement sur les sujets de son choix. Si on veut conserver son lectorat, il faut s’astreindre à un certain rythme de « production », et éviter d’alterner périodes prolifiques avec traversées du désert. Une astuce consiste, lors des périodes de disponibilités ou d’inspiration, à rédiger des articles qu’on garde sous le coude pour les périodes de disette…

    J’ai choisi de me tenir à l’écart des réseaux sociaux, même si je ne nourris à leur égard aucun à-priori. Simplement parce que je ne veux pas que ma vie « virtuelle » prenne le pas sur la réelle!

    Bonne continuation, en espérant vous lire régulièrement…

    1. Merci ! En effet, difficile de trouver le bon rythme entre les vacances et une rentrée bien chargée. Je vais bientôt publier un article sur une exposition fort intéressante qui s’est déroulée à Sancerre …

      1. J’imagine que c’est celle que j’ai vue en Août. Je comptais écrire un article, histoire de lui faire un peu de publicité, mais les difficultés rencontrées actuellement sur ma plateforme en ont décidé autrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.