Vu lu entendu

  • Berry,  Vu lu entendu

    Les fléaux atmosphériques – Jean-Claude Bonnet [Livre]

    Attention petite pépite pour qui a des ancêtres dans le Haut Berry !

    En fouillant chez mes parents, j’ai trouvé ce livre offert par mon grand-père : « Les fléaux atmosphériques en Sancerrois, en Charitois et Haut Berry ». Ceci correspond parfaitement la zone de vie de mes ancêtres.

    Cet ouvrage traite d’événements « exceptionnels » qui se sont produits, en s’appuyant sur les registres, journaux, mémoires et autres livres anciens. Ces événements sont restitués chronologiquement pour chaque catégorie.

    Grands froids et rudes hivers ; crues et inondations ; sécheresses, canicules et pluies persistantes ; grand vents, tempêtes, ouragans, orages et grêles ; disettes et famines ; la peste en Berry ; incendies mémorables et ravageurs…

    Bref, de quoi mieux comprendre ce qu’ont vécu mes ancêtres, voire formuler des hypothèses lorsque de nombreuses morts sont survenues. J’ai entrepris de construire une frise chronologique « locale » reprenant ces informations et qui serait simple à utiliser.

    Les fléaux atmosphériques en Sancerrois, en Charitois et en Haut Berry. Jean-Claude Bonnet. 2009.  142 pages.

  • Vu lu entendu

    MOOC Première guerre mondiale : premières impressions

    J’avais prévu de vous parler un peu plus tôt de ce cours en ligne, mais nous sommes rentrés dans le vif du sujet il y a une semaine seulement. Voici donc mes premières impressions :

    Un vrai melting-pot. En parcourant les discussions sur le forum, je me suis rendue compte de la diversité des participants. On y vient souvent pour deux raisons : la passion et l’envie de comprendre de l’Histoire ou bien la volonté de faire le lien avec l’histoire familiale. Grand écart également au niveau de l’activité des participants : cela va du lycéen au prof retraité, en passant par le vétérinaire ou le militaire. Bref, une vraie diversité.

    Ensuite l’organisation des séquences est particulièrement bien pensée. Les cours se sont mis en place doucement, peut-être un peu trop doucement pour certains, la « pré-rentrée » ayant duré près de dix jours. A  présent les séquences s’organisent de la manière suivante :

    • L’intervention est découpée en plusieurs vidéos assez courtes portant sur la thématique de la semaine. L’intervenant se base sur de nombreux documents : cartes, extraits de journaux, cartes postales… Ces documents sont ensuite en libre accès.
    • On passe ensuite aux exercices : tout d’abord un QCM portant directement sur le contenu du cours. Ensuite des questions sur un document. Et enfin, une analyse de documents se basant là encore sur les archives.

    La séquence de la semaine précédente portait sur l’entrée en guerre et la mobilisation. Elle insistait sur la réalité géopolitique de l’avant-guerre et la manière dont le discours de l’entrée en guerre s’est construit, et déformé, en même temps que la guerre.

    La séquence mise en ligne hier porte la mondialisation du conflit.

    Pour le moment je trouve le contenu de qualité et le rythme de travail me convient bien : je n’aurai pas pu y consacrer plus de temps.

  • Vu lu entendu

    Fouette, cocher ! [Exposition]

    L’écomusée du pays de Rennes nous de propose de nouveau une très belle exposition , cette fois axée sur les transports à Rennes au temps du cheval. Je vous parle d’un temps où il fallait quatre jours pour relier Paris contre 2h en TGV et bientôt moins ! Les voitures se généralisent au XIXe siècle, le réseau routier se densifie, c’est l’essor du chemin de fer : bref les transports sont en mutation. A Rennes en 1821 de nombreuses modifications s’opèrent : on y crée des trottoirs, on pose des pavés en granit. Ensuite la canalisation de la Vilaine s’accompagne de la création de quais. Toutes les conditions sont réunies pour faciliter la mobilité.

    _am35_fi_100fi_100fi28jpg_700_451_0_0_820_528_0_0_0_0

    Vue sur les quais – Archives de Rennes – Cote 100FI28

    Une bonne place est réservée aux métiers en lien avec le cheval et les transports : bourrelier, charron, maréchal-ferrand, conducteurs en tous genre. Je les détaillerai dans de prochains articles au gré des démonstrations qui sont proposées tout ce premier trimestre.

    D’anciennes voitures et engins roulants en tout genre sont exposés. On croirait vraiment avoir voyagé dans le temps, au son des sabots, calèches et bruits de la rue dans un décor XIXème siècle.

    DSC_0976

    Bien entendu, l’exposition s’appuie sur de nombreux documents en provenance des archives (départementales, municipales). Tout un programme d’animation est prévu : des démonstrations de métiers anciens à des conférences…. dont une sur les voyages libertins au XVIIIe et XIXe siècle.

    Une exposition à voir jusqu’au 31 août 2014.

  • Berry,  Vu lu entendu

    Patrimoine du Sancerrois [site internet]

    Je viens ici faire la publicité d’une initiative du conseil général du Cher à saluer chaudement, le site intitulé Le patrimoine du Canton de Sancerre.
    Le service de l’Inventaire du patrimoine a mené une étude dans le canton de Sancerre en 2000, et un site a été créé en reprenant les informations sur la cartographie et bien entendu le patrimoine architectural et mobilier.
    Le site comprend :
    – Une présentation générale, avec notamment la méthodologie utilisée : comment ont été repérés, puis sélectionnés les monuments ?
    – Une présentation du canton : géographique, historique, bien entendu une page sur le célèbre vignoble ainsi qu’une bibliographie des ouvrages et sources utilisées.
    – Un accès par commune :

    * Avec une présentation géographique et historique. Il comprend de nombreuses cartes, dont une que j’affectionne particulièrement sur l’implantation des habitats y compris disparus. Une aubaine pour repérer les lieux-dits dans les actes.

    * Une analyse générale de l’habitat.

    * Un accès aux habitats repérés avec un accès cartographique, topographique ou thématique.

    Exemple de maison de vigneron à Verdigny sur google maps.

    Un bon moyen d’approcher la vie de nos ancêtres dans le canton !

  • Vu lu entendu

    Tous les chemins mènent … ici #1

    Le but de ce blog est bien entendu d’être lu. Comme de nombreux généalogistes présents sur internet, je passe du temps à mes recherches et à trouver des thèmes susceptibles d’attirer les lecteurs… mais finalement ce n’est pas toujours ce qui attire le plus ! Il y a quelques temps j’ai vu un sursaut de consultations de mon blog … J’ai alors cherché à savoir pourquoi, et c’est qui m’a donné l’idée de cet article sur les termes de recherche qui mènent ici.
    • « Où est charlie » … et ses variantes. C’est incontestablement le mot-clé qui mène le plus ici, tout à fait par hasard. C’est lié à un article du challenge AZ intitulé O comme Où est Charlie, où je parlais de ces ancêtres voyageurs difficiles à retrouver.
    •  Des recherches qui doivent également être plus liées à des images ou photos qui illustrent mes articles : le « château de Neuschwanstein » pour lequel une photo avait servit à illustrer un article sur les voyages, toujours pour le challenge AZ. « Humour le chat » … très certainement en lien avec mon bilan du challenge AZ.
    • « Les textes permettent de » … de quoi ?
    • Deux recherches plus en loin avec mes articles sur l’histoire et la géographie local : « témoignage sur région pays fort », peut-être suite à mon article B comme Berry (mais où il n’y a pas de témoignage) et « la Belaine », rivière à laquelle j’avais consacré un article Meunier sur la Belaine.
    • Et enfin un généalogiste qui n’aura malheureusement pas trouvé son bonheur chez moi en faisant une recherche « généalogie Gimard du Berry ».
  • Vu lu entendu

    Mémoire visuelle

    S’intéresser à la généalogie, c’est aussi se pencher sur la mémoire de manière générale. Cartes postales anciennes, vieux métiers et leurs savoir-faire. Il ne faut pas non plus oublier la mémoire « vidéo ».

    L’INA possède un site bien connu, où l’on peut notamment retrouver le journal anniversaire de sa naissance.
    Pour ceux qui comme moi font leurs recherches en région Centre, un site permet de préserver la mémoire en région Centre : http://memoire.ciclic.fr.

    Les bons points de ce site :

    • Il est possible d’effectuer une recherche par mot-clé ou sur une carte. Des « albums » thématiques ont également été constitués.
    • Chacun peut déposer ses vidéos ; il est également possible d’envoyer ses bobines et le Centre Image se charge de la numérisation.
    • Pour les détectives, des énigmes sont proposées : par exemple reconnaître une commune ou un monument présent sur une vidéo.
    • Résoudre des énigmes (par exemple identifier une commune sur une vidéo déposée). La période va des années 1930 à nos jours.

    En 2012 il y avait plus de 500 vidéos pour le Cher, dix ans plus tard il y en a 2200.