Archives de
Étiquette : prénom

U comme Ursin

U comme Ursin

Après Solange voici Ursin, de nouveau un prénom lié au Berry.

Saint Ursin fut le premier évêque de Bourges vers 300. Il annonça bien entendu la Bonne nouvelle, et transforma une maison en église.

Un portail de la cathédrale de Bourges est consacré à la vie de ce Saint.

Le site du diocèse de Bourges nous en donne la signification :

(de gauche à droite et de bas en haut) Un pape envoie Ursin et Just en mission. Leur départ. Mais Just meurt près de Bourges : Ursin enterre son compagnon, entré à Bourges (des reliques et un bâton à la main), où il prêche (tenant cette fois sa crosse d’évêque). Au dessus : consécration de la cathédrale. Assis, il reçoit l’hommage de Léocade (pouvoir civil). En haut : baptême par immersion de Léocade et de son fils Ludre. Voussures : anges, confesseurs, diacres, prophètes.

Apostolicité de St Ursin : le pape serait alors St Pierre

C’est un prénom qui reste malgré tout peu répandu, voici mes ancêtres qui l’ont porté :

– Ursin BOUSSAT (~1703-1758), mon sosa 1930, décédé à la Chapelle Montlinard
– Ursin PRIEUR (1752-1811), mon sosa 294, vigneron à Sury-en-Vaux.
– Joseph Ursin REVERDY (1809-1855), mon sosa 88, également vigneron à Sury-en-Vaux.

L’occasion de me rendre compte que je sais encore peu de choses sur ces trois là. Allez au boulot !

S comme Sainte Solange, patronne du Berry

S comme Sainte Solange, patronne du Berry

Sainte Solange est la sainte patronne du Berry.

Sainte Solange

L’histoire raconte que Solange était une bergère d’une grande beauté. Elle refusa d’épouser le fils du comte de Poitiers pour se consacrer à Dieu. L’homme l’enleva de force sur son cheval, Solange se débat et ils tombent dans un ruisseau. Elle sort de l’eau pour s’enfuir mais l’homme de rage lui tranche la tête. La légende dit que la tête séparée du corps invoque trois fois le saint Nom de Jésus. Solange décapitée aurait prit sa tête dans ses mains et la porta jusqu’à l’église Saint-Marin. Son décès aurait eut lieu en 880.

Un pèlerinage a lieu tous les ans le lundi de Pentecôte dans le village qui porte son nom.


Parmi mes ancêtres, 12 femmes portent ce prénom : mes deux grand-mères et la plus ancienne femme à le porter se trouve à la dixième génération.

Sur Gallica, Sainte Solange, vierge et martyre.

Scholastique, drôle de prénom

Scholastique, drôle de prénom

Si je suis de moins en moins étonnée par les prénoms étranges que je peux rencontrer lors de mes recherches, j’avoue que Scholastique est un prénom qui m’intrigue toujours !

Dans mon arbre se trouve Scholastique REVERDY, née à Savigny en Sancerre le 10 février 1766, de parents vignerons. Elle se marie avec Alexandre DEZAT, lui-même vigneron à Sury-en-Vaux en 1792. Je n’en dirais pas plus, car je pense écrire plus longuement sur ce couple que j’aime bien.
Ils donneront ce même prénom Scholastique à leur fille née en 1798.

J’ai recherché les enfant qui auraient pu recevoir ce même prénom dans le village de Savigny-en-Sancerre :

– Le 10 février 1764 nait Scholastique DESREAUX à Savigny. Elle est la fille de Sylvain DESREAUX, laboureur et Marie DYON. Elle décède le 30 décembre 1765.
– Le 10 février 1769 nait Scholastique GITTON, à Savigny. Elle est fille d’un manœuvre François GITTON et Anne ROBERT.
– le 9 février 1777 nait Scholastique TIROT, fille de Jean-Baptiste TIROT Cabaretier et Marie Anne ROBLIN. Elle décède le 25 mars.
– le 14 février 1778 nait Scholastique MOINDROT, fille de François MOINDROT, manœuvre et de Magdelaine PAURON.
D’autres porteront le même prénom par la suite. Les parents sont d’origine modeste, mais voyez-vous le point commun le plus troublant ?

En faisant cet inventaire, je me suis dit que c’est tout de même une drôle de coïncidence, toutes ces naissances autour du 10 février. C’est tout simplement la date de sainte Scholastique. Voilà le mystère de ce drôle de prénom résolu. Mes aïeux n’ont fait « que » choisir le prénom en fonction de la date de la naissance.

Pour information sainte Scholastique est la sœur de saint Benoît.