13 réactions au sujet de « C… »

  1. Le manouvrier (ou manœuvre) ne possédait que ses bras. Il était embauché à la tâche. Le journalier pouvait posséder ses outils. Il était embauché à la journée. La paie ne devait pas être la même. Je n’ai pas rencontré cultivateur (si ce n’est avec mon père) mais j’ai rencontré fermier, métayer…

  2. Il est intéressant de noter que ces 3 catégories persistent depuis l’Ancien Régime; seules les dénominations ont changé.

    Aujourd’hui, on parle d’Ouvrier Agricole (ex-journalier), de Cultivateur-Fermier (ex-laboureur), et de Propriétaire-Exploitant. Le 19ème siècle comptait de nombreux « Propriétaires », qui vivaient uniquement des revenus de leurs fermages.

    Si les actuels ouvriers agricoles ont en général un domicile fixe et un employeur attitré (sauf dans les vignes), les journaliers d’antan ne faisaient que des « saisons », et étaient recrutés sur de véritables marché spécialisés où les employeurs évaluaient leur santé et leur robustesse comme ils le feraient avec des chevaux ou des boeufs. De plus, je ne suis pas certain qu’ils possédaient leurs outils.

    En tous cas, votre tableau est simple et facile à comprendre.

  3. Voilà une présentation pleine d’humour grâce à la famille « playmo », simple et efficace ; je me régale de cette façon de présenter les choses ; j’attends la suite…

  4. Manouvrier/Journalier possède, ou ne possède pas d’outils en agriculture, il semble en effet difficile de connaître la vraie histoire. Mais dans d’autres corps de métiers cela se précise un peu plus car on en rencontre dans les forgerons, les tanneurs et autres métiers manuels. J’aurais tendance à croire que les métiers dont les outils sont légers à porter et peu chers ces deux statuts en possedent.
    Sinon félicitations pour ce début de Challenge, j’adore le concept !

  5. Bonjour Elodie, je t’attendais sur des films, et me demandais comment tu allais faire et te voilà avec des personnages mobiles qui ont du te demander une grosse préparation et beaucoup de précision, et le résultat est bluffant, original et ludique.

    Je crois que je vais le montrer à mon petit garçon.

    Bonne suite

Répondre à Marine Pommereau Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.